Pas encore inscrit ? | Passe oublié
Brésil | 0 article | 9 photos |
|

SAO PAULO SENS DESSUS DESSOUS...

Arrêt sur Images : « Dimitri, de retour du Carnaval de Sao Paulo »

Comme chaque année au Brésil, les rues de Rio, Salvador, Sao Paulo, Olinda… dansent au rythme du carnaval. Le carnaval au Brésil est un héritage colonial, importé par les portugais. Même les esclaves participaient à la fête, se bombardaient de farine, se maquillaient et se déguisant avec des perruques et les vêtements de leurs maîtres. Pendant 3 jours, les esclaves étaient libres et égaux.  Aujourd’hui le rite perdure, et les brésiliens célèbrent l’arrivée du Printemps en dansant la samba jusqu’au bout de la nuit. Quant aux écoles de Samba , elles défilent inlassablement  en cortège et rivalisent d’imagination au travers de décors de chars et de costumes des plus majestueux. A l’approche de l’équinoxe du Printemps, je vous propose de toucher de près la nouvelle terre d’exil d’un français, Dimitri Mussard, qui s’est posé à Sao Paulo et qui le temps d’une page , nous délivre ses petits coins de paradis.

Profil  robot du blog trotter Dimitri

 Ingrid B: Age ? Job ?  Porque Sao Paulo ?

D : 26 ans - Conseiller en investissement pour l’immobilier, l’agro business et les énergies renouvelables (www.reynolds-ventures.com). Mais aussi bénévole pour le compte d’une association (Gol de Letra http://www.goldeletra.org.br/) qui aide les enfants d’une favela du nord de São Paulo où j’habite, depuis maintenant un an. São Paulo, est comparativement à Rio une ville dynamique, chaotique, jamais je changerai pour Rio ! Je pense que tous les guides te déconseillent de visiter São Paulo alors que c’est une ville extrêmement intéressante

IB : Ta philosophie  de voyageur ?

D : Un tour du monde en solo, une expérience unique. Voyager c’est une aventure mentale : celle des rencontres, de découvertes, de fréquentations auxquelles on ne s’attendait pas, des dépaysements…c’est ca qui me fait vibrer.

IB : Tes projets ?

D : Participer au développement de l’association de mon frère, « Twinsforpeace », dont le principe est simple : 1 paire de basket achetée = 1 paire offerte à un enfant dans le besoin, vivant au Mozambique, Brésil, Népal… rendez vous à Paris, pour le lancement Presse au Studio KO, le Jeudi 25 mars (www.studioko.fr) . Et in fine, promouvoir la créatrice Maria Sole Cecchi et sa  marque « Les Petits Joueurs » (sacs, accessoires, chaussures et réédition de robe vintage),on sent d’ores et déjà un certain engouement au Brésil.

IB : Tes coups de cœur d’artistes ?

D : J’aime beaucoup le street art alors ça tombe bien puisque les Brésiliens sont très forts. Il y a deux jumeaux qui s’appellent « Os Gemeos » très connus maintenant et qui exposent dans toutes les plus grandes galeries du monde. Gui est aussi un graffeur très doué. Ruy Ohtake est un super architecte qui a réalisé des structures hallucinantes comme l’hôtel Unique à São Paulo. Seu Jorge pour la musique est incontournable, il faut écouter son titre « Burguesinha » !

 

IB : L’actu de ta ville ? Expos à ne pas manquer ? Monuments d’architecture ? Artisans à rencontrer ?

D : Il faut se balader sur l’Avenida Paulista pour se rendre compte de l’activité de la ville et de la petitesse de Paris ! A ne pas rater c’est le Musée des Arts de São Paulo (MASP) et l’Institut Itaú Cultural (Avenida Paulista 149) qui sont sur l’Avenida Paulista. Le musée qui accueille les plus belles collections d’Amérique du Sud est la Pinacoteca do Estado (Praça da Luz 2, la batisse est elle-même magnifique).

NB :  ce musée abrite des chefs-d’œuvre de noms aussi prestigieux que Joan Miró, Marc Chagall, Mario Zanini, Pablo Picasso ou Raoul Dufy entre autres.

La plupart de ces pièces appartiennent à la collection personnelle de Francisco Matarazzo Sobrinho et de son épouse Yolanda Penteado, amateurs d’art ayant fondé l’institution en 1948. 

Dans le quartier du Centro voir également  l’Edifício Martinelli - www.estacaometropole.bravehost.com/martinelli.htm- et le Teatro Municipal.
Mes origines russes parlant, je pense que la cathédrale St Nicholas (Rua Vergueiro, 1515, Liberdade) qui est le monument orthodoxe le plus important d’Amérique du Sud vaut vraiment la peine.
Un parc magnifique réalisé par Oscar Niemeyer qui voulait créer Central Park en mieux, est le Parque Ibirapuera. Il est grand, il y a plein de musées géniaux à l’intérieur, et se poser sous un arbre ou au bord du lac en sirotant une Agua de Coco au soleil, est un pur moment de délices. Et sans oublier le quartier animé de la Vila Madalena et ses bars en plein air…

 

Ton parcours de 24h à travers São Paulo

 

IB: Pourrais tu me donner un condensé de tes meilleures adresses, les immanquables à faire en 24H ?

D : Tout d’abord, mon premier conseil serait de prendre un taxi à la journée (environ 200$R), versus le métro, car la ville est très grande et il y a très peu de stations de métro.

NB : Devise 1$R = 0,67 €

IB : Un lieu pour prendre le petit déjeuner ?

D : Très bon café au Santo Grão (rua Oscar Freire 413, Jardins - www.santograo.com.br ) et aussi  très bonne ambiance au Santo Grão municipal (Rua da Cantareira 306, Centro) où tu peux goûter tous les fruits merveilleux qui n’existent pas en Europe sans dépenser un centime !

 

IB : Tes adresses shopping ? Vêtements ? Déco ? Design ?

D : Arpenter la  rue Oscar Freire et s’intéresser évidemment aux marques brésiliennes, car les autres sont victimes de fortes taxes d’importations. Plus alternatif/moderne : la «  Rua Augusta », située en parallèle de la précédente.

Mes coups de cœur : Mundo Mix (Rua Augusta, 2559)  http://mundomixonline.virgula.uol.com.br/galeria-mundo-mix , qui comme son nom l’indique est un mix intéressant de marques principalement brésiliennes.
Côté Déco : Mi Casa (Rua Estados Unidos, 2109) très beau magasin de design.
Cote Arty : Rojo art space, pour sa qualité d’artistes originaux (Rua Virgilio de Carvalho Pinto, 297). Le dimanche le quartier de Liberdade est top : c’est le quartier japonais et ce jour là les japonais/brésiliens vendent toutes sortes de produits artisanaux.

IB : Un endroit pour déjeuner ?

D : Plusieurs options, tu peux opter pour la cuisine libanaise, du fait de sa grande diaspora, et se laisser tenter par le sandwich Beiroute.  Ou autre choix, du fait de la forte diaspora aussi de japonais, je conseille aux amateurs de sushi,  la formule Rodizio qui coute entre 30 et 70 $R, qui te permet de déguster des sushis à volonté !

Un endroit très sympa également : le Ritz (Alameda Franca, 1088) - http://www.blackbookmag.com/guides/details/ritz- C’est un resto/bar, avec au menu, de délicieux burgers , des salades ou des pâtes…et évidemment des caïpirinhas de légende.

IB : Un lieu pour boire un verre ? Pour dîner ? Pour faire la fête ?

D : Il y a le Skye Bar  - www.skye.com.br qui est le bar de l’Hôtel Unique. Tu as une vue magnifique sur São Paulo. L’hôtel en soi est déjà spectaculaire mais la vue l’est encore plus ! C’est vraiment une forêt d’immeuble sur 360° !

Pour dîner il faut absolument aller à Ruella - www.ruella.com.br- qui se trouve Rua Jão Cachoeira, 1507 (Vila Olimpia). La chef s’appelle Danielle Dahoui (une amie) ; son resto porte le nom éponyme de la mini ruelle où il est situé. Des mets délicieux et une ambiance très décontracté sont au rendez vous.
Alternative : le restaurant récemment élu « Meilleur restaurant du monde » par le magazine Wallpaper : Kaa (Av. Juscelino Kunitschek, 279 - Villa Olimpia) - www.kaarestaurante.com.br-

Encore un bel exemple d’architecture brésilienne, de près de 800 m2 : un mur végétal de 7000 plantes, un toit escamotable et un escalier menant à un espace lounge, offrent une véritable sensation de détente en plein air !

Pour un dernier verre, le bar du resto Astor (Rua Delfina, 163) - http://www.barastor.com.br- , dans le quartier Vila Madalena, situé dans une ancienne cachaçaria, avec beaucoup de style.

Pour faire la fête, deux types d’endroits : les lieux « chics », pour nouveaux riches mais à voir car spectaculaire, comme le Pink, Disco, ou Mokai, Club A - www.mokai.com.br- . Ou des lieux alternatifs, tels que : le Bar Secreto, Lions Club, D-Edge, Hot Hot et les bars de la rue Augusta, où tu retrouves une clientèle plus éclectique, les gays, les artistes, la mode, les djs…très bonne musique…

IB : Et enfin, connais tu des hôtels rimant avec « luxe, calme, volupté et atypique »?

D : Oui bien sûr, il y en a 3 ! Hotel Emiliano – Rue Oscar Freire  384 - www.emiliano.com.br - Hôtel Fasano – rue Vittorio Fasano 85 – www.fasano.com.br - et l’ Hôtel Unique, collé au parc Ibirapuera - Avenida Brigadeiro Luís Antônio, 4700 - www.hotelunique.com.br/splashpage-

 

 

 

Galerie de photos

Toutes les photos SAO PAULO SENS DESSUS DESSOUS...

Carte du voyage

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Mes photos

Participer au forum
Mes derniers commentaires reçus
  • Par yerm sur

    Ahh... Ocean Drive et toute sa magie le soir venu, ça me rappelle plein de souvenirs...

Mes derniers commentaires envoyés
© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil